À propos de la Commission

QU'EST-CE QUE LA COMMISSION DE SERVICES POLICIERS? | QUI SIÈGE À LA COMMISSION DE SERVICES POLICIERS?

QUE FAIT LA COMMISSION DE SERVICES POLICIERS? | PLAN STRATÉGIQUE 2012 - 2014 | NOMINATIONS PROVINCIALS

QU'EST-CE QUE LA COMMISSION DE SERVICES POLICIERS?

En Ontario, chaque municipalité dotée d'un service de police municipale doit également avoir une commission civile chargée de superviser ce service de police. Les commissions de services policiers sont des organismes indépendants établis en vertu de la Loi sur les services policiers. Ces commissions repressentent les interets de la communauté, et sont comptables au ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels et à la Commission civile des services policiers de l'Ontario, qui se trouve à Toronto.

QUI SIÈGE À LA COMMISSION DE SERVICES POLICIERS?

La Commission de services policiers d'Ottawa (CSPO) est composée de sept membres, dont trois conseillers municipaux, trois représentants communautaires nommés par la Province et un représentant communautaire nommé par la Ville. Ses membres actuels sont :

Membres nommés par la Province :

Michael Doucet  613-560-1270
Salim Fakirani  613-560-1270
Peter Henschel  613-560-1270
   

Citoyen nommé par le Conseil de la ville d'Ottawa :

 Suzanne Valiquet (Président par intérim) 613-560-1270
   

Représentants du Conseil de la ville d'Ottawa :

Maire Mark Sutcliffe  613-580-2496
Conseillère Marty Carr 613-580-2488
Conseillère Cathy Curry 613-580-2474
   

Directrice exécutive

Krista Ferraro 613-560-1270
   

Adjointe de la commission

Randa Ben Guedria 613-560-1270 

Les membres du Conseil et le citoyen nommé par le Conseil siègent à la Commission pour la durée du mandat du Conseil. Les représentants nommés par la Province siègent pour une durée de trois ans, et leur mandat se termine à différents moments. À sa première réunion de l'année, la Commission nomme un(e) président(e) pour la nouvelle année qui commence..

QUE FAIT LA COMMISSION DE SERVICES POLICIERS?

L'article 31 de la Loi sur les services policiers énonce les responsabilités des commissions à l'endroit des résidents de leur municipalité. Leur principal rôle est de déterminer généralement, après consultation du chef de police, les objectifs et priorités en matière de services policiers et de sécurité et de protection des citoyens Elles ont également les fonctions suivantes :

  • recruter et nommer le chef de police et les chefs de police adjoints;
  • faire l'évaluation annuelle du rendement du chef de police;
  • adopter les budgets de fonctionnement et d'immobilisation du Service de police;
  • établir des politiques et règlements en vue de la gestion efficace du corps de police;
  • préparer un plan triennal d'activités pour le Service de police.

La Commission ne peut donner de directives au chef de police pour ce qui est de décisions opérationnelles particulières ou d'opérations courantes du Service. Le chef de police est chargé d'administrer le Service de police et de superviser ses opérations en accord avec les objectifs, priorités et politiques fixés par la Commission.

 

Marty Carr

Organisatrice communautaire et ancienne cadre de la fonction publique, Marty Carr favorise le consensus. Bénévole de longue date et résidente de la communauté Alta Vista, elle a été élue au Conseil municipal d'Ottawa (quartier 18) en octobre 2022 après une carrière de plus de 20 ans au gouvernement fédéral.  

Marty Carr excelle dans l'établissement et le maintien de partenariats efficaces et dans le rassemblement de points de vue divers pour négocier des résultats fructueux. Elle possède une vaste expérience en planification stratégique, en élaboration de politiques, en communication, en mobilisation des intervenants et en gestion de projets qu’elle met à profit dans le cadre de ses fonctions au sein de la Commission de services policiers d'Ottawa.

Née dans le comté de Prince Edward et élevée à Edmonton, Marty Carr vit à Ottawa depuis plus de deux décennies avec son mari et ses deux enfants. Elle se passionne pour la promotion des liens communautaires et le soutien de quartiers sains, dynamiques et sûrs. Son travail communautaire comprend des rôles de leadership dans des conseils d'école, trois ans comme membre du conseil d'administration de la Maison communautaire Blair Court et quatre ans au sein du comité directeur de Heron Gate. Elle a également été membre de l'Association communautaire Alta Vista pendant cinq ans, dont trois ans et demi en tant que présidente.

Marty Carr est titulaire d'un baccalauréat ès arts en langue et littérature françaises (Université de l'Alberta) et d'une maîtrise ès arts en linguistique (Université Laval). En tant que membre du Conseil municipal d'Ottawa, elle siège à la Commission du transport en commun, au Conseil de santé d'Ottawa, à la Société de logement communautaire d'Ottawa, ainsi qu'au Comité des services communautaires, au Comité de l'environnement et du changement climatique et au Comité de la vérification. Elle est également membre du comité consultatif qui supervise le Fonds de pension de la Ville d'Ottawa.

Haut de page

Conseillère Cathy Curry

 

Le 10 novembre 2021, Cathy a été nommée membre du Conseil municipal d’Ottawa pour représenter le quartier 4 (Kanata-Nord). Élevée à Scarborough, en Ontario, Cathy a passé ses étés en famille à Carmanville, sur l’île de Terre-Neuve. Elle s’est installée à Kanata en 1992 et a enseigné depuis la littérature anglaise dans les écoles secondaires Sir Guy Carleton, Sir Robert Borden, AY Jackson et West Carleton.

Tout en élevant ses quatre enfants, Cathy a représenté la communauté de Kanata à titre de présidente du conseil scolaire, du Kanata Inter-School Council et du Ottawa-Carleton District School Board, et en tant que conseillère scolaire.

Depuis 2016, Cathy a été membre des conseils d’administration du Centre de traitement pour enfants d’Ottawa, du CHEO et du Manoir Ronald McDonald. Elle a été présidente du comité consultatif stratégique du Centre d’excellence de l’Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents. Elle a également siégé au Comité des subventions de la Fondation communautaire d’Ottawa et aux conseils d’administration du Centre familial Caldwell et du Ottawa Fusion Volleyball Club. À la maison, Cathy joue du piano et de la guitare, mais au sein du Concert Band of Kanata, elle joue du cor d’harmonie.

Cathy est titulaire d’un baccalauréat ès arts en langue et littérature anglaises ainsi que d’une maîtrise en sciences de l’éducation. Elle travaille actuellement sur son mémoire de maîtrise ès arts en psychologie de l’orientation.

Haut de page

Michael Doucet

 

Chef de file de la cybersécurité et de la gestion de l’information depuis plus de 30 ans, Michael Doucet pourra désormais mettre à profit cette expérience dans le cadre de ses fonctions à la Commission de services policiers d’Ottawa. En tant que directeur général et conseiller exécutif au Bureau de la SIGRN chez Optiv, M. Doucet applique les enseignements passés et présents pour aider les entreprises publiques et privées à planifier, à concevoir et à mener à bien des stratégies de sécurité. Il utilise sa vaste expertise en sécurité de l’information pour convaincre les organisations d’adopter une approche proactive relativement aux renseignements sur les menaces, à la gestion des risques causés par un tiers, à la gouvernance, à la conformité et à la gestion des incidents.   

À titre d’expert en cybersécurité et en gestion de l’information, M. Doucet possède de vastes connaissances commerciales et opérationnelles qui embrassent plusieurs disciplines, notamment la gestion du changement, la gestion de la continuité des services de TI, la gestion de la capacité, la gestion de la disponibilité, la gestion des niveaux de service, la gestion des actifs affectés aux services et de la configuration des services, la gestion de la sécurité de l’information, la défense en profondeur, la gestion des incidents, la gestion des vulnérabilités et l’élaboration de politiques et de normes.

Avant de travailler chez Optiv, M. Doucet a élaboré, géré et supervisé des initiatives de programme, de sécurité et de technologie au sein du gouvernement fédéral. En tant que directeur exécutif du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité, il examine de manière indépendante les activités du Service canadien du renseignement de sécurité et les plaintes en matière de sécurité nationale canadienne qui lui sont adressées et dont il lui faut rendre compte au Parlement du Canada. Auparavant, il a occupé les postes de dirigeant principal de la technologie et de dirigeant principal de l’information (DPI) à la Gendarmerie royale du Canada. Avant d’être à la tête de la gestion de l’information à la GRC, il a été DPI et directeur général des Services de gestion de l’information au Service correctionnel du Canada. Il a également travaillé au Centre de la sécurité des télécommunications Canada, où il représentait le Canada en qualité d’agent de liaison principal en cryptologie auprès de la National Security Agency (NSA).

 Haut de page

Salim Fakirani

 

Nés en Ouganda, Salim et sa famille, tout comme des milliers d’autres Ougandais d’origine sud-asiatique, ont été contraints de quitter leur foyer en 1972. Après avoir passé près d’un an dans un camp de réfugiés du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCNUR) en Italie, Salim et sa famille sont arrivés au Canada en 1973. Ils se sont d’abord installés à Kitchener-Waterloo et habitent maintenant à Ottawa.

Salim a toujours été passionné par les affaires internationales, le dialogue fondé sur les droits et le service communautaire. Il a obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences politiques avec spécialisation en commerce international de l’Université de Waterloo avant d’obtenir un diplôme en droit de l’Université d’Ottawa et une maîtrise en affaires internationales de l’Université Carleton (École des affaires internationales Norman Paterson [NPSIA]). 

Salim a travaillé comme stagiaire à la Commission du droit du Canada avant de commencer sa carrière d’avocat à la Commission canadienne des droits de la personne. Après cinq ans de service à la Commission canadienne des droits de la personne, Salim s’est joint à l’équipe du ministère de la Justice Canada. À Justice Canada, ses fonctions ont compris celles d’avocat-conseil par intérim. On lui a demandé de fournir des conseils sur la légalisation du cannabis non médical au Canada, d’appuyer le travail de différents bureaux de sous-ministres délégués de la Justice sur des questions juridiques complexes et délicates dans les domaines du droit pénal, du droit public, des affaires autochtones et des litiges, et de fournir des conseils stratégiques sur la réforme du secteur de la justice et de la sécurité dans les états fragiles. 

Salim a servi sa communauté dans un certain nombre de domaines, y compris comme membre du Conseil ismaélien d’Ottawa (1999-2002), ainsi que comme membre de l’Aga Khan Conciliation and Arbitration Board pour l’Ontario (2005-2009), puis pour le Canada (2012-2015). Salim est actuellement engagé avec d’autres membres de sa communauté pour planifier les commémorations marquant le 50e anniversaire de l’exode des réfugiés ougandais d’origine sud-asiatique vers le Canada qui auront lieu à l’automne 2022. Salim a également été un observateur international pour le référendum au Timor-Oriental, ainsi que pour les élections en Cisjordanie et à Gaza, au Liban et en Ukraine.

Salim est honoré de siéger à la Commission de services policiers d’Ottawa.

Haut de page

Peter Henschel

 

Peter Henschel est un sous-commissaire de la GRC aujourd’hui à la retraite. Au cours de ses 36 ans de carrière, il a participé à un large éventail d’activités policières et d’application de la loi, et a occupé divers postes de cadre et de cadre dirigeant. À titre de directeur général des Événements majeurs et des Services de protection, il a supervisé la planification de la sécurité pour les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver en 2010 avant d’être chef pour l’exercice Or dans le cadre des Jeux olympiques. En sa qualité de sous-commissaire des Services de police spécialisés, M. Henschel était responsable de la direction, de l’orientation stratégique et de la mise en œuvre à l’échelle nationale d’une vaste gamme de services policiers critiques, y compris les Services nationaux de police (SNP), un ensemble de services spécialisés fournis à des organismes canadiens d’application de la loi et au système de justice pénale. Durant son mandat, il a transformé la gouvernance et la prestation des SNP et a supervisé l’élaboration de la première Stratégie de lutte contre la cybercriminalité mise en place par la GRC. 

Il siège à plusieurs conseils d’administration et comités consultatifs, principalement pour des organismes à but non lucratif, et est membre émérite de l’École de la fonction publique du Canada. Il agit aussi en tant que conseiller stratégique dans le secteur privé et est un fervent défenseur du leadership diversifié et des organisations inclusives.

M. Henschel est Officier de l‘Ordre du mérite des corps policiers, et il a également reçu les Médailles du jubilé d’or (2002) et du jubilé diamant (2012) de la reine Élizabeth II.  

Haut de page

Maire Mark Sutcliffe

Mark Sutcliffe est le fils de John et Florence, deux immigrants. Né à l’Hôpital Riverside, il a vécu toute sa vie à Ottawa, ville dont il est maire depuis le 24 octobre 2022.

Avant de se lancer en politique, Mark était un journaliste primé, un entrepreneur, un bénévole et un militant de terrain.

Pendant plus de 30 ans, il a couvert la politique et l’actualité comme animateur à CFRA, CityNews, TV Rogers et CPAC, et comme rédacteur en chef et chroniqueur au Ottawa Citizen.

Mark a créé sa première entreprise à 19 ans. Il a cofondé l’Ottawa Business Journal en 1995 et fondé et dirigé plusieurs autres petites et moyennes entreprises. Il a tenu le rôle d’accompagnateur, de mentor et de conseiller auprès de plus d’une centaine de directeurs généraux, d’entrepreneurs, de propriétaires de petites entreprises et de dirigeants d’organismes sans but lucratif.

Mark est un bénévole et un organisateur de collecte de fonds passionné. Il a présidé le conseil d’administration de Centraide Ottawa, de la Chambre de commerce d’Ottawa, d’OrKidstra, de la Great Canadian Theatre Company, de la Fondation de logement communautaire d’Ottawa et de Courez Ottawa, et a siégé au conseil d’administration du Collège Algonquin, d’Investir Ottawa, de Kind Ottawa, de l’Ottawa International Writers Festival et de la Fondation de l’Hôpital Royal d’Ottawa. Sa contribution à la ville a été reconnue en 2016 par son intronisation à l’Ordre d’Ottawa et sa nomination comme ambassadeur de l’année de Centraide. En 2018, Mark a présenté une conférence TEDx très relayée sur la place de la chance dans sa vie.

Marathonien accompli, Mark a recueilli plus de 250 000 dollars pour des organismes de bienfaisance d’Ottawa grâce aux courses qu’il a organisées pour recueillir des fonds. Il est l’auteur de quatre livres, dont Long Road to Boston, dans lequel il raconte son parcours pour se qualifier au marathon de Boston, qu’il a disputé en 2015 et 2018. Mark et sa femme Ginny ont trois enfants.

Haut de page

Suzanne Valiquet

 

Montréalaise de naissance, Suzanne Valiquet a déménagé à Ottawa alors qu’elle était enfant. Ayant à cœur ses racines francophones, elle a siégé bénévolement au conseil d’administration de La Nouvelle Scène Gilles Desjardins et œuvré pour l’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO), un organisme à but non lucratif considéré comme la voix des francophones de la capitale nationale. L’ACFO a pour mission de collaborer avec les trois ordres de gouvernement et d’autres groupes communautaires pour soutenir le développement et la protection de cette communauté. Mme Valiquet a par ailleurs organisé l’édition 2015 du Gala des Prix Bernard Grandmaître, qui souligne l’apport exceptionnel de francophones ottaviens dans divers domaines.

Diplômée en communications sociales de l’Université d’Ottawa, Suzanne Valiquet a passé toute sa carrière dans cette ville. Ayant travaillé tant au privé que dans le secteur public, elle s’est lancée dans le monde municipal dans les années 1990, développant pour l’ancienne Région d’Ottawa-Carleton une approche unique qui a mené à la création de programmes de consultation du public primés dans les domaines du transport et de la gestion des déchets.

En 2000, Mme Valiquet a fondé Momentum planification urbaine et communications. Elle a participé à plusieurs projets d’envergure de la Ville d’Ottawa, notamment l’inauguration des ponts Bytown avec l’ancienne gouverneure générale Adrienne Clarkson, et Restore the Core, le tout premier projet de revitalisation du centre-ville. Soulignons aussi son apport à la stratégie de consultation publique et à la mise en œuvre du plan de conception communautaire pour Village des Riverains, à la réouverture du Musée canadien de la nature, au réaménagement de l’Hôpital Montfort, à l’agrandissement de l’hôtel Château Laurier et, actuellement, au nouveau plan directeur des Buttes de la Confédération. Mme Valiquet est aussi fière d’offrir des conseils en communication stratégique aux associations communautaires qui en ont besoin.

Suzanne Valiquet est une figure connue dans le milieu des affaires d’Ottawa, puisqu’elle a été à la tête de la Zone d’amélioration commerciale (ZAC) du quartier Vanier pendant plus de dix ans. Durant cette période, elle a chapeauté la stratégie de revitalisation commerciale et de recrutement et l’expansion de la ZAC, le marché fermier extérieur et le gala annuel pour les entrepreneurs. Avec l’appui des résidents de la ZAC, des trois ordres de gouvernement et du Service de police d’Ottawa, Mme Valiquet a concouru à la mise en branle la revitalisation du quartier Vanier, un projet qui n’a fait que croître au fil des ans.

Bénévole dévouée auprès des communautés autochtones et dans le milieu des arts et de la culture, Mme Valiquet prête main-forte à divers comités de financement depuis 2007, notamment celui du Centre Wabano pour la santé des Autochtones, qui soutient les programmes autochtones à Ottawa, et celui du CHEO, dans le cadre de sa campagne annuelle Les Arbres de l’espoir.

Nommée à la Commission de services policiers d’Ottawa en 2016, mandat renouvelé en 2018, Mme Valiquet a présidé le comité des plaintes et celui des politiques et de la gouvernance. Elle a vu son mandat reconduit en février 2022.

Haut de page

 NOMINATIONS PROVINCIALS - COMMENT POSTULER

Les membres de la Commission de services poiciers d'Ottawa sont nommés par la province de l'Ontario.  Les personnes qui souhaitent postuler à une commission de services policiers peuvent trouver de l'information au sujet des exigences de qualification, des attentes et des façons de soumettre leur candidature en lisant la feuille de renseignements sur "Les ouvertures au sein des commissions de servicers policiers".

Ces feuilles de renseignements sont disponibles sur le site Web du secrétariat des nominations, au moyen du lien suivant :

Poste au sein d'une commission des services policiers